SCIENCES HUMAINES
           PSYCHOLOGIE
              PSYCHANALYSE
                 TAVISTOCK CLINIC
                    OBSERVATION DU NOURRISSON














  EDITIONS DU HUBLOT
  8, rue Jean-Bart ­ B.P. 32
  56260 LARMOR-PLAGE
  Téléphone : (00 33) 02 97 65 58 90
  Télécopie : (00 33) 02 97 33 68 39
  Courriel : nous contacter
 
Journée scientifique

Fédération Française de Psychothérapie Psychanalytique de l'Enfant et de l'Adolescent

Journée Scientifique du 23 septembre 2017

LYON  (Rhône)

 

Université Catholique de Lyon – Campus Carnot

 

« Le Travail Psychanalytique dans les Groupes

d'“Analyse de la Pratique”, de “Supervision”, de “Formation” »

 

Avec la participation d'Evelyne GRANGE-SEGERAL

 

 

Argument: Une part très importante du travail des psychothérapeutes et psychanalystes consiste à animer des groupes d’« analyse de la pratique », de « supervision », de « formation ». Ces dispositifs sont à géométrie variable, tant en ce qui concerne la demande, le cadre, la composition des groupes. Comment est-on psychanalyste dans des dispositifs aussi polymorphes et aussi éloignés de la « cure type » ?

La psychanalyse, dans sa dimension « clinique », cherchant à toujours s’approcher de la singularité des situations, a su s’ajuster à divers contextes, comme le travail avec les enfants, les familles, les groupes. Un travail psychanalytique s’opère dans ces dispositifs d’analyse des pratiques, de supervision ou de formation, d’abord parce que ces derniers ont, pour une part, une liation psychanalytique (représentée entre autres par les groupes dits « Balint »), et ensuite parce que l’inconscient s’y manifeste comme il se manifeste dans n’importe quelle interaction humaine, et l’écoute de la réalité psychique est bien l’un des éléments fondamentaux de la pratique dans ces espaces.

Mais quelle est la nature du travail psychanalytique qui s’y réalise ? Quelles sont ses conditions de possi- bilité et quelles limites rencontre-t-il ? Comment la transmission de la psychanalyse s’y déploie-t-elle ?

 

Modérateur de la matinée : Jean-Claude Guillaume

09h00 : Accueil des participants

09h30 : Présentation de la Journée par Didier Houzel, Président de la FFPPEA

09h45 : Introduction de la thématique par Albert Ciccone, Président d'ALPACE

09h45 : Conférence d'Evelyne Grange-Ségéral, thérapeute familiale psychanalytique (ADSPF-SFTFP): « Entrecroisements de transferts dans les espaces dits “de supervision”»

10h45 : Pause

11h50 : Discussion en table ronde: Didier Houzel, Odile Gavériaux, Pascale Duhamel, Anne-Claire Dobrzunski, et échanges avec la salle

12h30 : Pause (déjeuner libre)

 

Modérateur de l’après-midi : Déborah Deronzier

14h00 : Présentation clinique par Bénédicte Broustail-Perrot, Fabienne Fillion et Jean-Claude Guillaume «Analyse de la pratique, un cadre à construire». Discutant: Eric Calamote

15h30 : Pause

16h00 : Présentation clinique par Valérie Rousselon «L'Animation d'espaces de réflexion au sein de son institution: comment penser une telle implication?». Discutant: Michel Amar

17h30 : Clôture

 

 

 

Inscriptions : À adresser par chèque établi au nom de la FFPPEA à Anne Portelli, Chemin des Terres Blanches, Satinges, 58320 Parigny les Vaux.

 

Tarifs : 70 euros pour les inscriptions personnelles

150 euros dans le cadre de la formation permanente

50 euros pour les étudiants d’un des groupes de la FFPPEA,

30 euros pour les étudiants de moins de 30 ans sur présentation de leur carte d’étudiant

Paiement de l’inscription le jour même pour les participants étrangers.

 

Renseignements :

anneportelli@orange.fr ou sur le site: www.ffppea.org

N° Siret : 808643258 – N° Formateur : 265 800 700 58

 

 



paiement en ligne    Accueil    Ligne éditoriale    Nous contacter    Conditions générales de vente    Livraison    Mentions légales